lundi 30 juin 2008

Pourquoi et Comment...

« J’aspire à la paix des cimetières musulmans, où le troisième jour après l’enterrement les femmes viennent parler sur la tombe… »     L’écrivaine évoque, dans son dernier livre, son adolescence et sa tentative de suicide. Dans l’entretien qui suit, elle revient sur ce qui l’a motivée mais aussi sur ses succès littéraires et sonpays, l’Algérie. Écouter parler Assia Djebar, c’est comme lire ses romans. Chaque phrase est une plongée dans un passé lointain, dont on ne revient qu’en... [Lire la suite]
Posté par djebar à 15:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 28 juin 2008

CHANTONS, RIONS, DANSONS...

Assia Djebar, « Temps profond » Algérie-Actualité, 25-31 Mai 1969 Pour moi, l’écrivain se définit par une mémoire  particulièrement entêtée. Nous abordons la septième année de paix ; le navire de l’indépendance s’éloigne de plus en plus de ce volcan en activité que fut notre guerre de libération : dans ce navire, certains, en proue, ne se préoccupent que de l’horizon glauque d’autres sur le pont baguenaudent ou se laissent tout bonnement bercer par le roulis, mais dans chaque traversée, se trouve toujours... [Lire la suite]
Posté par djebar à 23:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 24 juin 2008

Enfance, Lecture, Plaisir de lire...

                    mardi 24 juin 2008   "Peut-être   que mon désir d’écrire est né à ce moment là !..."    Mon Enfance     Mon     enfance, dans l’Algérie coloniale, s’est passée dans deux lieux. Mon père     était instituteur. L’année scolaire se déroulait dans un petit village de  colonisation, dans la plaine de la Mitidja, non loin d’Alger. Mon père ... [Lire la suite]
Posté par djebar à 17:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 20 juin 2008

Centre Culturel International de Cerisy-La-Salle

DU LUNDI 23 JUIN (19 H) AU LUNDI 30 JUIN (14 H) 2008 ASSIA DJEBAR, LITTÉRATURE ET TRANSMISSION Sur l’aire de la dépossession pouvoir chanter DIRECTION : Wolfgang ASHOLT, Mireille CALLE-GRUBER, Dominique COMBE Avec la participation d'Assia DJEBAR ARGUMENT : "Diseuse", "scripteuse", "passeuse", Assia Djebar se sera toujours désignée narratrice porteuse de langues et de récits, porte-voix des femmes sans... [Lire la suite]
Posté par djebar à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 17 juin 2008

Dans la bibliothèque de l'institut de France

Portrait d’Assia Djebar, dans la bibliothèque de l’Institut de France, le 22 juin 2006, à la suite de la séance solennelle sous la Coupole / Copyright Académie française, B.Eymann
Posté par djebar à 11:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 17 juin 2008

Sous la coupole

  Assia Djebar, sous la Coupole, le 22 juin 2006, avec Florence Delay et François Cheng /    
Posté par djebar à 11:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 16 juin 2008

Assia Djebar vue à travers Le Monde en juin 2005

    L'Académie française ouvre ses portes à Assia DjebarCatherine Bédarida,    « Le Maghreb a refusé l'écriture.    Les femmes  n'écrivent pas... Ecrire, c'est s'exposer ».       L'écrivaine algérienne Assia Djebar a été élue, jeudi 16 juin, à l'Académie     française, au fauteuil du professeur Georges Vedel, par 16 voix contre 11  pour le romancier Dominique Fernandez. Il y a eu deux bulletins blancs et     trois autres marqués d'une croix... [Lire la suite]
Posté par djebar à 18:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 16 juin 2008

La Médiathèque Assia Djebar

La médiathèque municipale de Blanquefort devient la médiathèque Assia-Djebar (mis en ligne le 10 avril 2007) Assia Djebar laissera certainement une part d’elle-même le 7 avril prochain à Blanquefort (Gironde). La romancière, première personnalité maghrébine à se frayer une place parmi les immortels à l’Académie française, vient, en effet, d’accepter la proposition de la ville. La médiathèque municipale va porter son nom. Un véritable baptême… Cette fête célèbre aussi la parité (et la volonté de donner des noms de femmes aux... [Lire la suite]
Posté par djebar à 14:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 14 juin 2008

Lu dans la Presse...

L'écriture-délivrance d'Assia Djebar par Tirthankar Chanda RFI, le 31/12/2007 «Assia Djebar est la plus importante femme-écrivain du Maghreb », disait son ami, l'écrivain Tahar Djaout.Traduite dans une vingtaine de langues, son oeuvre originale et protéiforme est enseignée dans le monde entier. Élue à Académie française en 2005, elle est la première Africaine à siéger sous la Coupole. Elle partage son temps aujourd’hui entre Paris et États-Unis où elle enseigne au département... [Lire la suite]
Posté par djebar à 15:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 13 juin 2008

Le Discours de Francfort pour le prix de la Paix des libraires Allemands

"Le sans ne sèche pas dans la langue"Assia Djebar,  Octobre 2000 I En recevant aujourd’hui devant vous, Mesdames et Messieurs, ce Prix des Éditeurs et Libraires allemands, Prix de la Paix de l’année 2000, j’hésite soudain : je crains qu’une si prestigieuse distinction ne me fasse chanceler sous son poids symbolique ! Je voudrais me présenter devant vous comme simplement une femme-écrivain, issue d’un pays, l’Algérie tumultueuse et encore déchirée. J’ai été élevée dans une foi musulmane,... [Lire la suite]
Posté par djebar à 17:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]